Tiwal Cup 2019 : des conditions au top !

48 Tiwal, 65 navigateurs de 9 nationalités différentes se sont retrouvés dans le Golfe du Morbihan pour le lancement de la sixième Tiwal Cup, samedi 8 juin. Les régatiers se sont déplacés du Japon, USA, Royaume-Uni, Italie, Allemagne, Suisse, Espagne, Belgique et de France ! Cette année, un petit nouveau, le Tiwal 2, a rejoint la flotte !

Accueil des participants en musique

8h –  Les participants commencent à arriver à Toulindac sous un soleil radieux, et accompagnés d’une jolie brise qui promet une très belle journée de navigation ! Ils sortent leurs voiliers gonflables de leurs voitures, avant de se retrouver autour d’un petit-déjeuner au Club Nautique de Baden à Toulindac. Très vite, les participants dé-zippent, déroulent, et clipsent leur bateau au son des bombardes, binious et autres instruments traditionnels du bagad de Baden, dont les membres sont venus encourager les participants à leur façon !

Au vu des conditions annoncées, un premier choix stratégique se pose déjà : la taille du gréement. La majorité opte pour la voile de 5,20m². Une partie de la flotte joue le tout pour le tout et déploie la voile de 7m². Les dériveurs gonflables sont gréés, prêt à naviguer vers l’Île-aux-Moines où se fait le départ.

Déroulement de la régate

12h, Grande Plage de l’Île-aux-Moines, les 31 solos et 17 doubles se lancent dans la course par 12-15 nœuds, direction la plage du Goret avec une remontée au vent. Rapidement, la flotte se divise en 2. Les habitués du Golfe du Morbihan se détachent, profitant du contre-courant qui longe la côte. Pierre Le Clainche mène la danse à bord du Tiwal 2 et pose le premier pied sur la plage du Goret.

13h, une nouvelle manche est lancée direction l’Île de Creïzic. Le comité de course pose une bouée au vent. Les solos partent, suivis des doubles. Dès le départ, les tacticiens se positionnent à gauche dans l’anse et prennent de l’avance. Les autres, moins bien placés, devront tirer des bords. Le retour à terre se fait en vent arrière. Les grandes voiles rattrapent leur retard et réduisent l’écart.

La régate s’arrête le temps d’un pique-nique sur l’Île-aux-Moines.

15h, rodés, les participants prennent position dans l’anse du Goret et s’élancent dans la troisième manche, direction la bouée mouillée près de l’île de Creïzic, puis repartent en vent arrière vers la Grande-Plage de l’Île-aux-Moines.

16h, la Tiwal Team corse les choses. Après un départ lancé, les équipages partent avec un handicap. Les solos navigueront avec une main dans le dos. Le barreur des équipages doubles aura lui les yeux bandés et sera guidé à la voix par son coéquipier jusqu’à la bouée au vent. Le retour se fait sans handicap. Le vent a faibli, mais un nouvel invité se joint à la fête. Les participants doivent composer avec un courant plus fort jusqu’à la grande plage de l’Île-aux-Moines. Les tacticiens profitent de la force du courant. Les moins habitués la subissent jusqu’à la ligne d’arrivée.

16h45, départ de la dernière manche. Les participants traversent le chenal pour s’approcher de Port Blanc puis rejoindre Toulindac. Le plan d’eau qui était jusqu’ici relativement plat, s’agite dans le courant. La régate se termine par un concours d’acrobaties et d’équilibre sur les Tiwal. Les bateaux sont démontés, rangés dans les sacs, et glissés dans les voitures. La remise des prix peut commencer, suivie d’un repas breton convivial.

Classement

Vainqueur toutes catégories : Pierre Le Clainche
Vainqueur en solo Tiwal 3 : William Jezequel
Vainqueur en solo Tiwal 2 : Pierre Le Clainche
Vainqueur en double Tiwal 3 : Andréa Roudier & Fabian Lawrence

 

Un grand merci à la Société des Régates de Vannes et à tous les bénévoles !

Ainsi qu’à nos partenaires : GMVA, Club Nautique de Baden, 47 Nautik, North Sails, Mairie de l’Île-aux-Moines, Bagad de Baden, ABdrone, Mairie de de Baden, les Saveurs de Ploemeur, et Christiane Nevo pour les photos.