Les coques des voiliers gonflables Tiwal sont-elles fragiles ?

Les bateaux Tiwal ont été testés et éprouvés dans des conditions d’utilisation très diverses. Les tests comprennent des conditions de vent fort, des mers avec des vagues courtes, longues, des mises à l’eau dans des endroits compliqués avec des rochers et des tests de résistance aux UVs. Depuis 2021, nous avons également fait évoluer les procédés de fabrication de nos coques , afin d’en améliorer la performance et la durabilité.

Une construction multicouche

Les coques de nos voiliers sont renforcées aux endroits exposés par plusieurs épaisseurs de matériau. Les côtés des coques sont notamment rendus plus résistants par une surcouche de PVC jaune. En outre, une large bande de ragage, utilisée en rafting, protège le dessous des coques des frottements qui peuvent survenir lors des mises à l’eau et sorties.

Robustesse des coques gonflables

Si les engins gonflables sont utilisés principalement pour leur légèreté et leur facilité de manipulation, ils sont aussi choisis pour leur robustesse !

Ainsi les pompiers, la SNSM et les écoles de voiles utilisent des bateaux moteurs pneumatiques, parce qu’ils supportent mieux les collisions et chocs que des bateaux classiques en résine ou polyéthylène. À titre d’exemple, les engins de rafting (pneumatiques) se faufilent aisément au milieu des cailloux dans les rapides.

Essayez de projeter un ballon de basket (gonflable) contre un mur, et de faire la même chose avec un objet en fibre de verre et résine polyester. Lequel s’en sort le mieux ? 😉

Si vous avez toujours un doute, jetez donc un oeil à la vidéo ci-dessous…

Assemblage Fusion

Les coques gonflables en Drop Stitch des dériveurs Tiwal bénéficient depuis 2021 de la technologie Fusion. Explications…

Technologie fusion des coques gonflabes pour bateau

Pour une grande résistance de la coque, les voiliers Tiwal comportent 2 couches de PVC sur le pont et sur la carène.
Auparavant, ces deux couches étaient enduites de colle, avant d’être assemblées l’une à l’autre. Avec la technologie Fusion, un procédé d’ultrasons permet de chauffer la surface des deux couches de PVC jusqu’à leur point de fusion. Elles sont alors mises en contact par pression. Ainsi, les deux membranes sont soudées et n’en forment plus qu’une.
Avec cette nouvelle technologie, on passe donc d’un « sandwich » membrane-colle-membrane, à une membrane unique, d’un seul et même matériau, sans colle.

Il en résulte un gain de poids conséquent, de l’ordre de 10 à 15% de la coque selon le modèle.

Débarrassées de l’interface de colle qui présentait une légère souplesse, les 2 couches sont désormais fusionnées et solidaires. Cela rend la coque gonflée encore plus rigide, offrant de meilleures qualités de navigation du bateau. Ainsi, les voiliers Tiwal sont encore plus réactifs et plus rapides.

Enfin, cerise sur le gâteau, les coques sont encore plus faciles à rouler, l’absence de cette épaisseur de colle les rendant plus souples une fois dégonflées.

Jonction par thermosoudure

Toujours depuis 2021, les compartiments étanches en Drop Stitch des coques de Tiwal sont assemblés par thermosoudure.

Procédé de thermosoudure des coques gonblables en PVC pour bateau

Un premier assemblage de la coque est réalisé classiquement avec de la colle. Ensuite, une bande PVC de jonction est ajoutée pour assurer la durabilité de l’assemblage sur toutes les zones de jonction étanches par un procédé de thermosoudure.

Techniquement, la surface du PVC est portée à sa température de fusion par un jet d’air à haute température, puis la bande jonction est assemblée par pression sur la coque. La bande de jonction est alors définitivement soudée et garantit l’étanchéité parfaite de l’assemblage dans le temps.

Ce procédé apporte une très grande fiabilité et une longévité supérieure de la coque gonflable en Drop Stitch.